Situation dans le monde

Plusieurs pays développés ont déjà entamé le déploiement de l’IPv6 à différents stades. Le tableau suivant montre que les connexions IPv4 sont extrêmement maillé autour d'un noyau très dense avec MCI / UUNET (devenu Verizon ) en son centre. Les États-Unis ont, de loin, la plus grande densité de réseaux IPv4 (source : Caida.org)

Le tableau suivant montre que le nombre de connexions IPv6 est en constante augmentation pour atteindre une taille respectable. L’Europe en tête avec plus de 50% des connexions. Une comparaison de la forte densité de connectés IPv4 au monde de l'IPv6 témoigne de la volonté des réseaux  non-US et de la possible domination de leurs services dans le futur.

Cette visualisation macroscopique représente un instantané de l'Internet IPv6 topologie recueillies autour de 4 Janvier 2008. Les  données ont été recueillies auprès de 56 sondes reparties sur 53 villes dans 9 pays et 3 continents (source : Caida.org)

En comparaison avec IPv4, le graphique IPv6 est beaucoup moins drastique avec moins de nœuds et moins de richesse d'échange dans trafic observé. La répartition géographique du trafic diffère également. Bien que la majorité des fournisseurs de services Internet avec le plus grand flux en IPv4 sont tous situés aux États-Unis, la société, avec le plus « peering » IPv6 observé est la société japonaise NTT / Verio. Le plus grand groupe de nœuds IPv6 est en Europe (regroupés autour de Tiscali, dont le siège est en Allemagne) dans le graphique.

Dans l‘adoption de l‘IPv6, la première étape consiste à se lancer dans les processus des RIR pour obtenir une attribution d‘IPv6. Des adresses IPv6 peuvent être obtenues et routées. Le nombre de préfixes alloués donne une indication du nombre d‘organisations intéressées par l‘implémentation du protocole IPv6. Les statistiques montrent que les marchés européen et asiatique ont commencé ou sont sur le point de commencer des déploiements à grande échelle de l‘IPv6, tandis qu‘en comparaison, à ce jour, les régions Amérique latine et Caraïbes et Afrique en sont plutôt restées à l‘évaluation d‘IPv6. Le graphiques suivants montrent le nombre de classes d’adresse allouées et le nombre de classés d’adresse assignés aux utilisateurs finaux par pays :

Le Japon dispose déjà de plusieurs grands réseaux IPv6 commerciaux. Les informations des bases de données IP Whois concernant l‘attribution des registres montrent que les tailles les plus couramment enregistrées sont /40 et /48. Les tailles de préfixes les plus couramment annoncées sont /32 et /48. Le nombre de préfixes /48 dans les bases de données IP Whois constitue une indication de la fréquence d‘utilisation de l‘espace d‘adresses IPv6 par les opérateurs, sachant que l‘on parle des adresses IPv6 déjà attribuées aux utilisateurs finaux. Selon ce critère de mesure, le Japon arriverait en tête pour l‘utilisation réelle des allocations d‘espace IPv6, et de loin.

Allocations IPv6 par RIR (source NRO 12-2008)

Allocations IPv6 par RIR (source NRO 12-2008)

La demande en adresses IPv6 ne cesse de croitre et surtout dans la région de service de RIPE qui sert essentiellement l’Europe.

Content